Accueil / Actualités / On a planté 223 arbres en 1 journée !

On a planté 223 arbres en 1 journée !

plantation arbres en haie à la Ferme d'Auré

Parce que le 1er meilleur moment pour planter un arbre était il y a 20 ans, le 2ème meilleur moment est aujourd’hui !
Mercredi 30 janvier 2019, nous avons planté 223 arbres à la Ferme d’Auré, pour la planète, pour les animaux et pour nos enfants.

L’histoire du projet de plantation

Cela fait des années que je souhaitais planter des arbres à la Ferme d’Auré. En effet, lorsque j’ai acheté le terrain en 2007, il y avait des vignes et un champ de luzerne. Les seules “haies” existantes étaient la bordure de rivière et un tertre de séparation de parcelles comprenant arbres et buissons.
Tout était à faire, arrachage des vignes, semis de prairie, installation des clôtures et construction des bâtiments. Autant vous dire que le projet de création de haies était la cinquième roue du carrosse ! Quelques arbres ont toutefois été plantés de façon éparse sans véritable organisation.
Mais en 2015-2016, cette idée revient sur la table avec un peu plus d’insistance. 2017, je m’y prends trop tard mais 2018 verra enfin l’aboutissement de ce dossier avec une plantation effective en janvier 2019.

Pourquoi planter des arbres me direz-vous ?

L’arbre est un élément majeur (si ce n’est le pilier) du fonctionnement de la nature.
En effet, il est capable, avec ses puissantes racines, d’aller chercher dans les entrailles de la roche mère, l’eau et tous les nutriments et oligo-éléments nécessaires au bon développement de toutes les autres plantes qui poussent à la surface de la Terre. Il restituera ces éléments en faisant tomber ses feuilles et ses branches, qui seront dégradées par les champignons et la faune du sol. Les déchets des champignons et de cette faune microscopique seront alors intégrés au sol de surface par les vers de terre, créant ainsi un humus directement consommable par les plantes dont les racines ne plongent pas aussi profondément que celles des arbres.
Et à votre avis, qui mange ces plantes ? Et oui, je vous le donne dans le mille, c’est nous qui mangeons ces plantes ainsi que les animaux.

Et les bienfaits de l’arbre ne s’arrêtent pas là !

Avec ses puissantes racines, l’arbre tient le sol : fini les sols emportés par les pluies torrentielles ! Il permet aussi la régulation du cycle de l’eau en ralentissant la vitesse de l’eau en surface et augmente ainsi sa capacité d’infiltration.

Avec sa ramure, l’arbre crée un micro-climat en faisant de l’ombre et en coupant le vent. Ainsi les animaux de la ferme pourront se mettre à l’abri selon les variations du climat.

Les arbres abritent de nombreux hôtes : oiseaux, insectes, petits animaux. La biodiversité est ainsi favorisée.

Quand il fait trop chaud, l’herbe ne pousse plu et jaunie. De ce fait il n’y a plus rien à manger pour les chèvres angora de la Ferme d’Auré mais les arbres, eux, ne perdent pas leurs feuilles ! Ainsi, certains arbres vont être conduits en trogne, c’est à dire que l’on va couper leurs branches régulièrement pour en nourrir les animaux. C’est une technique ancestrale pratiquée par les éleveurs du monde entier. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, cette coupe prolonge la vie de l’arbre : la plus vieille trogne connue serait âgée de 1300 ans !

Plantation de haie de trognes à la Ferme d'Auré
Plantation de haie de trognes à la Ferme d’Auré

De l’envie à la réalisation

Tout d’abord, il a fallu trouver du temps (entre chèvres, tricots et salons d’expo) pour s’occuper de ce dossier. Puis trouver des partenaires techniques et des financements pour réaliser ce projet. Alors j’ai pris contact avec de nombreux passionnés de l’arbre. Pour finalement trouver deux partenaires efficaces : Paysarbre 34 et l’Association Française d’Agroforesterie.

Paysarbre 34

Paysarbre est une association basée à Lodève dans l’Hérault.
Depuis plusieurs années, l’association promeut la culture et le renouveau de l’arbre aussi bien comme vecteur d’autonomie vivrière pour nos territoires que comme un outil d’éducation à l’environnement et de renforcement du lien social.
Paysarbre organise des stages et accompagne techniquement autour de la plantation d’arbres, de la greffe et de la taille fruitière. Paysarbre c’est aussi des conférences forestières ainsi que du recensement et de la sauvegarde du patrimoine fruitier

L’Association Française d’Agroforesterie

L’association Française d’Agroforesterie collabore avec de multiples partenaires pour :

  • Développer les pratiques et les connaissances agroforestières en France et en Europe
  • Donner de la visibilité à un enjeu de société
  • Encourager et accompagner un retour significatif des arbres dans l’aménagement des territoires
  • Fédérer les acteurs, animer des groupes de travail

Accompagner, faire évoluer la Recherche & Développement

  • Participation à des projets de recherche nationaux et internationaux et transfert des résultats.
  • Plans régionaux d’accompagnement de l’agroforesterie
  • Référencement national des parcelles et opérateurs agroforestiers
  • Organisation de colloques, séminaires, formations, visites de terrain

Développer sur le terrain des pratiques simples, efficaces, peu coûteuses, pour une agroforesterie intégrée

  • Mise en place de cahiers des charges, conseil et appui technique
  • Valorisation de la biomasse et circuits courts sur des projets de territoires
  • Valorisation des infrastructures arborées existantes
  • Mise au point de techniques de régénération naturelle assistée, en bords de champs, de cours d’eau et de voiries
  • Élaboration d’un référentiel Métier “Conseiller agroforestier”, pour une reconnaissance de l’expertise agroforestière

Force de proposition pour l’évolution de la réglementation liée à l’agroforesterie

  • Propositions pour la réforme de la PAC auprès des Ministères et des institutions (Bruxelles)
  • Accompagnement de l’EURAF (Fédération Européenne d’Agroforesterie)
  • Recherche de financements pour la plantation

Choix des essences

Pour créer une belle et productive haie champêtre, une vingtaine d’essences différentes ont été sélectionné sur différents critères :

  • ce sont des espèces locales pour la majorité d’entre elles donc adaptées au conditions climatiques
  • elles ont une valeur fourragère identifiée et reconnue et pourront nourrir les herbivores de la ferme
  • elles couvriront 3 strates à la façon d’une forêt naturelle
  • certaines essences vont nourrir les autres arbres alentour, la haie sera autofertile
  • certaines essences pourront être greffées en fruitiers et d’autres serviront à nourrir les animaux de la nature.

Y a plus qu’a !

Bien accompagnée par ces partenaires techniques et financiers, il n’y avait plu qu’à préparer le sol et organiser la plantation.
Alors j’ai créé un événement sur Facebook auquel plus de 200 personnes ont dit être intéressées (très sincèrement j’espérais vraiment ne pas avoir autant de participants à gérer, vous imaginez ! 😀 ).
Et finalement environ une trentaine de personnes sont venues nous aider tout au long de cette journée. Autant d’adultes que d’enfants, chacun étant très concentré sur sa responsabilité à bien planter ces jeunes plants pour qu’ils grandissent et deviennent de grands arbres vigoureux.
La journée a été ponctuée de rires et de sourires, d’apprentissage et d’application à la tâche. Les nounous du village sont venues nous encourager en apportant du café et des gâteaux. À midi, nous avons fait un repas partagé qui a permis de se connaître les uns les autres et de créer du lien social.
L’après-midi a été très studieuse, il fallait finir de planter tous les arbres avant l’arrivée de la nuit !
Pari réussi ! 223 plants d’arbres ont été plantés en une journée.
Merci à tous les participants pour leur aide, leur soutien, la transmission de savoirs, les sourires et les rencontres.

Références :

Suivez-nous et likez-nous :
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Follow by Email
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial