Accueil / Le Coin Tricot / Comment débuter au tricot ?

Comment débuter au tricot ?

laines à tricoter de la Ferme d'Auré

Le tricot est une technique ancestrale de nœuds. En effet, dans le tricot, nous utilisons un seul fil à qui nous ferons faire des nœuds de différentes façons à l’aide d’aiguilles à tricoter. L’initiation au tricot est simple et rapide. En fait, il suffit d’apprendre à tricoter la maille endroit et la maille envers pour réaliser une grande variété de modèles. Suivez le guide pour débuter au tricot sereinement !

Le tricot sert principalement à la réalisation de vêtements mais pas que. Cette technique permet de créer toutes sortes de réalisations. De plus, les différentes textures de fils et toutes les couleurs existantes mettent en éveil permanent notre imagination ! Vous constaterez qu’après avoir tricoter vos premiers essais pour « vous faire la main », vous aurez toujours un ouvrage à tricoter près de vous.

Le choix des points de tricot

Pour débuter, j’ai choisi de partager avec vous les points de base qui vous permettront de réaliser vos premiers tricot en toute sérénité. La maîtrise de ces points de base permettra à celles et ceux qui n’ont jamais tricoté de réaliser aisément et entièrement un ouvrage.

Je vais tâcher de vous transmettre tous les éléments pour apprendre, pas à pas, à débuter une maille, un rang et réaliser les points de base. Les diminutions et les augmentations n’auront plus aucun secret pour vous. Il vous faudra vous entraîner et persévérer et quelle satisfaction personnelle que de voir son premier tricot achevé !

Je vais commencer en écrivant le plus simplement possible et dès que je pourrai, j’ajouterai des photos et des vidéos pour mieux vous aider. Mais comme vous le savez, j’ai une ferme à m’occuper alors je ne sais pas quand je pourrai m’y mettre ! Allez, je fais de mon mieux et vous aussi ! ;-D

Le choix du matériel de tricot

Pour bien réussir un tricot, il est important d’avoir du bon matériel. Pour les néophytes, il peut être difficile de choisir parmi toutes les sortes de fils et d’aiguilles à tricoter proposés. Voici mes conseils qui pourront peut-être vous être utiles pour vos premiers achats.

Les aiguilles à tricoter

Personnellement, je tricote majoritairement à la machine à tricoter (vu les quantités que je dois produire pour fournir la boutique mohair, vous comprendrez mon choix !), mais quand je viens à tricoter aux aiguilles alors j’ai envie d’un grand confort de travail pour que ce soit un moment de détente. C’est pourquoi j’ai choisi les aiguilles à tricoter en bambou. Elles sont :
– légères (donc confortables)
– résistantes (je les emmène partout avec moi)
– le fil glisse très bien dessus (le mohair est poilu, rien de plus agaçant qu’une aiguille qui accroche le fil)
– et elles ne sont pas froides comme peuvent l’être des aiguilles en métal (goût personnel).

Vous l’aurez compris, il existe plusieurs matériaux pour les aiguilles à tricoter, vous les trouverez tous en mercerie. Sur le site de la Ferme d’Auré, je vous propose des aiguilles en bambou pour les raisons évoquées plus haut et des aiguilles en hêtre de 45cm quand on veut travailler de grandes largueurs.
– les aiguilles à tricoter en hêtre : légères, glissantes quand elles sont bien faites, pas froides mais fragiles et peuvent s’user plus vite et se déformer.
– les aiguilles en métal : surface lisse qui permet aux mailles de glisser, matériau solide et résistant qui ne se déforme pas.
– les aiguilles à tricoter en bambou : pour toutes les raisons évoquées plus haut.
– les aiguilles en plastique : (perso, je ne veut plus de plastique dans ma vie par souci écologique) mais elles présentent l’avantage d’être plus légères que le métal mais restent fragiles donc il vaut mieux leur préférer des aiguilles en bambou qui seront résistantes et en matière recyclable.

Vous verrez qu’il existe plusieurs tailles d’aiguilles à tricoter, ce qui permet de s’adapter à la grosseur du fil à travailler mais aussi à créer des « effets aériens ». Le numéro est gravé ou écrit sur chaque aiguille à tricoter. Plus le chiffre est petit, plus l’aiguille est fine et à l’inverse, plus le chiffre est important, plus l’aiguille est grosse et formera une maille large.
Pour débuter, n’hésitez pas à choisir un numéro d’aiguille d’une taille ou 1/2 taille au dessus de celle indiquée par le modèle car on a généralement tendance à trop serrer notre travail.

Les fils à tricoter

Traditionnellement, on tricote de la laine de mouton, du coton, du bambou, de la soie, du cachemire, de l’alpaga, du yack ou du mohair en fonction de l’origine géographique. Aujourd’hui toutes ces fibres sont accessibles quelque soit le lieu où l’on se trouve. Je ne parlerai ici que des fibres naturelles, les laines d’origine pétrolière sont à proscrire dans la mesure du possible, à mon sens, car les fibres naturelles sont bien meilleures pour notre santé et pour celle de la planète.
Évidement, je vais vous parler mohair et soie.

Généralement, les pelotes sont entourées d’une bande de papier sur laquelle vous allez trouver des indications précieuses. Pensez à conserver une de ces bandes jusqu’à l’achèvement de votre ouvrage, vous pourriez en avoir besoin en cas de pelotes manquantes.
Sur ce document, vous trouverez le nom de la qualité du fil, sa composition exacte, le poids de la pelote, le titrage du fil (c’est à dire combien de mètres vous allez pouvoir tricoter avec), le numéro d’aiguilles préconisé pour le tricoter, le nom ou le numéro de la couleur ainsi que le numéro de bain (très important si vous voulez retrouver la couleur parfaitement identique à celle que vous avez).

Prochaine étape, comprendre les explications d’une fiche tricot.

Suivez-nous et likez-nous :
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Follow by Email

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial